Où disparaissent les chaussettes?

La kinésiologie que je pratique traite une grande variété de problèmes: douleurs indéterminées, nervosité, deuils, somatisation, etc. Que dire de la disparition des chaussettes après la lessive? Même si je suis kinésiologue, mon impuissance égale la vôtre devant ce phénomène mystérieux. La chaussette orpheline menace-t-elle votre logique, votre budget, voire votre santé mentale? Bienvenue au club!


La chaussette depareillee

Où disparaissent les chaussettes? Mon mari a une théorie. Selon celle-ci, les chaussettes voyagent après la lessive par un trou dans le cosmos, vers un univers parallèle. C'est dans cette dimension parallèle que se retrouvent toutes les chaussettes disparues de la planète Terre. On peut supposer cet eldorado de la chaussette depareillee uniquement peuplé de chaussettes propres - la nature, dans sa compassion, y ayant veillé...

Cette théorie aussi intéressante qu'invérifiable est en fait le dérivatif qu'a trouvé mon mari pour gérer le stress de la chaussette depareillee. Mon conjoint me dit souvent que les scientifiques se pencheront un jour sur la question. En attendant la mobilisation du monde scientifique autour de cet épineux problème, rien n'empêche de considérer la question sous l'angle de la kinésiologie.


Les chaussettes depareillees comme facteur de stress

Le kinésiologue mettra donc le stress de la chaussette depareillee au point zéro. En Kinésiologie Essentielle, le point zéro est un espace intérieur vers lequel on ramène délibérément l'émotion négative. Ce peut être une crainte, un blocage, une perturbation... Cette mise au point zéro peut s'effectuer même si l'on est confus: « Je choisis d'être au point zéro même si je ne sais pas comment ». Cette commande prononcée à voix haute suffit à matérialiser notre intention, même en l'absence de définition du mal que l'on ressent. L'intention est puissante, et par elle l'énergie trouvera son chemin à travers le corps physique et le corps émotionnel.

Le point zéro est adossé à un autre aspect fondamental de la personne: son Essence (1). La mise au point zéro est une autre façon de se centrer sur son Essence. Cela ne fait pas disparaitre l'inconfort, mais permet de s'en libérer: l'Essence (c'est-à-dire vous même dans ce que vous êtes de plus pur, de plus vrai) est souveraine en sa demeure. La porte est ainsi ouverte à d'autres protocoles de soin dont la fonction est de traiter le problème lui-même (2).

C'est vrai pour les petits tracas de la vie - la chaussette depareillee - comme pour les grandes épreuves.


Qu'a fait Eddy Mitchell de ses Chaussettes Noires?

Le stress de la chaussette depareillee n'est qu'une variété des innombrables facteurs de stress de la vie moderne: la coupe de cheveux ratée, la chaussure neuve cassée, un visiteur guindé le jour du ménage, le café renversé, etc.

Dans toutes ces situations, une seule chose à faire: choisir de rester centré(e) dans son Essence même si on est stressé. C'est une action intérieure délibérée, qui n'a rien à voir avec l'auto-suggestion. Tous ceux qui ont expérimenté la sensation d'être dans leur Essence connaissent la paix que ce centrage procure. On peut traverser les aléas de la vie tout en restant connecté(e) à son Essence, et c'est même la seule chose à faire. Ne pas se laisser éjecter de son Essence par les vicissitudes de la vie, mais rester fidèle au bonheur, à la paix et à l'amour que l'on se doit à soi! Cela, c'est le fil conducteur de la Kinésiologie Essentielle.

Et pour les chaussettes, faire des paires avec deux couleurs proches. Et regarder sous les lits.


(1) Essence et Point Zéro ont été définis par la thérapeute canadienne Kishori Aird

(2) Protocoles employés pour évacuer les ingérences extérieures (hologrammes), pour désactiver les programmes par défaut (réactions instinctives préprogrammées), pour mettre au jour les traumatismes enfouis, pour recoder l'ADN, etc.

L'article de la chaussette depareillee vous a plu? Jetez un coup d'oeil sur ces articles:

Laissez un commentaire

Retour en haut

Suivez-moi sur