Comment vaincre sa timidité

Etre timide, c'est manquer de confiance en soi. Le regard porté par les autres a une influence sur la construction de notre personnalité. D'une certaine façon, l'entourage a l'accent de la vérité qui s'accomplit. Comment vaincre sa timidité et comment la kinésiologie peut y aider?

 

La timidité est un sentiment d'insécurité dans nos relations

On ne nait pas timide, on le devient. Par malchance, nous pouvons recevoir beaucoup de critiques qui tendent à nous rendre timide. A force de fixer notre attention sur les faiblesses et les erreurs qui nous sont montrées, nous commençons graduellement à douter de nous, à nous dévaloriser. Plus nous recevons de regards ou de commentaires désapprobateurs sur nos actes ou notre personnalité, moins nous ressentons de confiance et de bonheur, plus nous avons de difficulté à relationner.

Peut-on être timide sans douter de soi ?

L'envahissement de la timidité démarre dans l'enfance et peut se poursuivre durant toute une vie d'adulte. Avec le temps, dès que nous commettons une erreur, nous sommes mal à l'aise, puis nous nous faisons des reproches. Par la suite la plus petite critique nous fait perdre nos moyens. Le cerveau s'habitue à "penser" négativement, les liens neuronaux se renforcent progressivement à chaque expérience stressante (voir l'article : Se libérer des émotions) et nous devenons prisonnier de cet état d'esprit.

 

Ce manque de confiance nous pousse dans une posture permanente de victime, ou inversement à une posture de juge, par exemple en critiquant sans cesse. Ainsi nous pouvons être amenés à agir ou parler de manière à plaire à un entourage critique, alors que notre cœur désapprouve ce que nous disons ou faisons. En Kinesiologie Essentielle, ce genre de contradiction indique que l'on n'est plus aligné avec son Essence. C'est cela qui explique que timidité soit synonyme d'effacement.

L'inverse de la timidité? La confiance en soi... et la fierté !

Mais cet état est réversible. Il faut comprendre que ces critiques, quelques soient leurs fondements, sont généralement des préjugés aveugles. Etre positif, c'est avant tout décider d'être positif. En effet rien ne nous prouve aujourd'hui que nous avons plus de valeur qu'hier, n'est-ce pas ? En fait, nous décidons cela, et répétons cette décision chaque jour, devant chaque situation qui nous met en danger de douter : « Oui, j'ai de la valeur. » « Oui je m'aime, parce que j'ai de la valeur ! ». C'est votre Essence, sur laquelle vous allez fixer votre regard intérieur, qui va vous inspirer le sens de votre propre valeur. La Kinesiologie Essentielle est un outil puissant pour renouer avec cette Essence primordiale (voir l'article : Essence et Ego).

En créant de nouvelles habitudes de pensée et de ressenti, en reproduisant suffisamment souvent des pensées valorisantes associées à des émotions positives, de nouveaux liens neuronaux se créent, se renforcent et deviennent actifs.

Il faut, petit à petit, choisir de se faire confiance. Dans ce processus, si vous rester serein en évitant notamment de critiquer à votre tour ceux qui vous jugent mal, vous verrez peu à peu se développer en vous la paix et la force intérieure.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Suivez-moi sur