La pensée positive

Qu'est-ce que la pensée positive ? C'est adopter une façon de ressentir et de penser qui permet de créer des évênements positifs dans sa vie.

Dans la pratique, il peut être ''positif'' de tourner son esprit vers des pensées vivifiantes et d'éliminer les pensées négatives, c'est une question d'optimisme. MAIS …
on constate que le seul fait de penser ainsi n'a pas forcément
les retombées espérées.

On ne sait pas vraiment si la personnalité peut être décrite sous forme d'un concient et d'un inconscient. Mais comme cette description simplifie bien les choses, nous allons l'utiliser. Le conscient c'est la partie créative qui génère les pensées positives. L'inconscient, c'est d'abord la mémoire inconsciente des évênements et des sentiments, subjective, instinctive, qui nous influence.

Prenons un cas : je souhaite trouver l'amoureux ou l'amoureuse, la maison de campagne dont j'ai toujours rêvé, décrocher un super job. Mais une partie de moi ressent qu'elle na pas de valeur, qu'elle n'est pas à la hauteur, qu'elle ne l'a jamais été ... bref je me dévalorise et cela vient de l'intérieur de moi-même. Ces réactions intempestives nous plongent généralement dans l'impuissance. La pensée positive, consciente, ne suffit pas à contrebalancer ces influences inconscientes. Ces influences, qu'elles soient génétiques, psychologiques, traumatiques, etc. sont nos programmes par défaut. La plupart du temps en cas de situation inhabituelle, ce n'est pas notre propre liberté qui prévaut, ce sont nos programmes par défaut.

Pratiquer la pensée positive en ignorant nos programmes par défaut ne donne pas de résultat probant et efficace. Nous devons créer notre réalité intérieure à l'aide de notre personnalité consciente, tout en incluant nos sentiments négatifs inconscients.

Comment faire? Je me dis à moi-même: « Je choisis de me respecter dans un travail qui me plais (intention de notre partie consciente, notre esprit), même si toute ma vie je me suis sentie victime de mon patron ». Ça marche aussi avec : « Je choisis de suivre mon instinct d'écrivain en commencant mon premier roman, même si j'ai peur d'échouer ou de ne pas être à la hauteur ».

Si la volonté consciente entre en conflit avec la part inconsciente, rien de bon ne peut résulter. Mais embarquer nos pensées ou nos peurs, même muettes ou inconscientes, nous permet de reprendre le contrôle, car ce qui est accepté et entendu n'agit plus inconsciemment dans notre dos.

Comme kinésiologue, mon travail consiste à reconnecter les personnes avec leur être primordial, leur essence, et donc à les libérer de leurs programmes par défaut. Pour cela, j'utilise tous les jours la technique de la prise en compte de l'émotion négative liée consciemment à l'énergie positive. Les résultats sont certains et parfois rapides.

Si la pensée positive peut en bénéficier, alors c'est très bien...

Laissez un commentaire

Retour en haut

Suivez-moi sur